Canadian Forces Museum of Aerospace Defence -  22 Wing/Canadian Forces Base North Bay - 705.494.2011 ext. 2261

​Musée de la défense aérospatiale des Forces canadiennes​​

 

Deuxième Guerre mondiale

 

Cette exposition présente la partie de l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale ayant trait au Canada et à sa participation à la défense aérienne. Ces six années ont mené à l’élaboration de la défense aérienne moderne et à la mise au point de la technologie du radar. Vous trouverez ci-dessous une brève description des principaux sujets d’exposition.

 

La bataille d’Angleterre​

Dès le début de la Deuxième Guerre mondiale, l’Allemagne savait que pour soumettre l’Angleterre, elle devait avoir l’avantage sur la Royal Air Force et imposer sa suprématie dans les airs. Avec sa Luftwaffe (force aérienne), l’Allemagne entendait bombarder des régions et des endroits stratégiques pour enlever à l’Angleterre la capacité de se défendre. Ce bombardement devait prendre quatre semaines, après lesquelles une invasion au sol pourrait avoir lieu. Mais après six mois d’attaques quotidiennes et des milliers de raids aériens, l’Angleterre n’avait pas encore cédé. Même si les raids de bombardement ont continué pendant toute la guerre, cette première grande bataille, la bataille d’Angleterre, est responsable d’avoir changé le cours de la guerre.

 

Bill Olmsted

William Olmsted était un pilote de chasse de l’Aviation royale du Canada pendant la Deuxième Guerre mondiale et il a servi en Afrique du Nord et en Europe, aux commandes d’avions Spitfire pendant presque deux ans. Pendant son service outre-mer, Olmsted a survolé plus de pays et a participé à plus de missions que n’importe quel autre pilote de chasse canadien. Son expérience lui a valu la médaille de l’Ordre du service distingué et la Croix et la barrette du service distingué dans l’Aviation. Pendant la guerre, il a tenu un journal très détaillé et il a conservé toutes les lettres qu’il a reçues ou envoyées. Après sa mort, sa famille a généreusement fait don de sa collection à notre musée, où nous lui avons consacré une exposition permanente.

 

Bombes volantes V1

Vers la fin de la Deuxième Guerre mondiale, l’Allemagne a mis au point une nouvelle arme qui était à la fois terrifiante et très sophistiquée. La bombe volante V1 avait l’allure d’un avion sans pilote et elle était conçue pour être lancée à partir d’une grande base sur le continent, et elle était capable de traverser la Manche et de voler de manière autonome grâce à son moteur jusqu’à Londres ou à d’autres endroits stratégiques. En moins d’une année, l’Allemagne avait lancé près de 10 000 de ces bombes qui ont détruit ou endommagé des milliers de maisons et tué plus de 5 000 personnes, surtout des civils. Le MDAFC possède une nacelle de réacteur originale de l’une de ces bombes en exposition.
 

1/1