Canadian Forces Museum of Aerospace Defence -  22 Wing/Canadian Forces Base North Bay - 705.494.2011 ext. 2261

1/1

Apres la guerre froide

 

Après la chute de l’Union soviétique, on aurait pu croire que la Force aérienne n’avait plus de soucis. Or, il n’en est rien. Le NORAD est encore, tout comme depuis 1958, responsable de la souveraineté et de la sécurité aérienne du Canada. Le NORAD doit, dans ses tâches, surveiller les trafiquants de drogues, apporter son aide aux aéronefs en détresse, mener des opérations de recherche et de sauvetage, collaborer avec les contrôleurs aériens partout au pays et, en plus, escorter à l’occasion les avions russes qui nous rendent « visite ».

 

La défense aérospatiale devient de plus en plus importante en raison du nombre croissant d’objets mis en orbite autour de la terre. Dans les objets qu’il faut surveiller, mentionnons les satellites-espions, les satellites qui ne sont plus en état de fonctionner et les déchets de l’espace, qui incluent les outils, les débris d’équipement et même les flocons de peinture. Si un objet venait à frapper un autre objet en orbite, il pourrait causer de graves dommages, tout comme le feraient les grands objets s’ils venaient à s’écraser sur terre. Heureusement, ce genre d’événement est rare, grâce à ceux qui surveillent ces objets dans l’espace.

 

La guerre froide est peut-être terminée, mais il est toujours aussi essentiel de savoir ce qui se passe dans l’espace canadien. Les personnes qui travaillent en défense aérienne surveillent le ciel tout le temps, tous les jours, et veillent en silence sur notre sécurité pendant que nous vaquons à nos occupations.

​Musée de la défense aérospatiale des Forces canadiennes​​